Datsusara Suru, kesako?

>> English version

脱サラする (datsu sara suru), en japonais, signifie échapper au mode de vie d’employé, sara désignant le statut de salaryman, et désigne ces personnes qui quittent leur travail pour monter leur propre business.

La trentaine entamée, célibataire, j’ai choisi d’expérimenter cette voie, sans toutefois couper les ponts définitivement avec mon employeur, une multinationale où il fait bon travailler (eh oui, cela existe). J’ai donc opté pour le congé sabbatique, qui me permettra d’y retourner à l’issue de cette expérience.

Cette idée a muri lentement, principalement au gré de mes voyages et des rencontres d’expatriés vivant dans ma ville, qui me donnaient envie de vivre à l’étranger, sans forcément me fixer quelque part, tout en utilisant mes talents de développeur informatique pour gagner ma croute.

Un mode de vie bohème qui commence à exister grâce à la dématérialisation du travail et à internet, autant pour la facilité à servir des clients à l’autre bout du monde que pour la mine d’informations sur les possibilités d’expatriation. C’est même un des aspects abordés par Tim Ferris dans son célèbre livre La semaine de quatre heures, pour qui le travail n’est qu’un moyen de réaliser ses rêves, et qui popularise le concept de Lifestyle Entrepreneur.

Dans ce blog, je vais donc vous raconter ma nouvelle nouvelle vie.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s