Voyageurs, soyez opportunistes !

English version

Nous sommes un mois de juillet au XXe siècle. Monsieur Durand a travaillé dur toute l’année. Ses congés payés bien mérités, il va pouvoir emmener sa famille en vacances ! Le camping est réservé depuis l’année dernière, la caravane est remplie de soupes et nouilles en sachet Bolino, et demain il ira chercher la Xantia de Roger pour entamer le long périple sur l’Autoroute du Soleil. Six mois qu’il rêve de son barbecue sous la pinède. De la revanche de la dernière partie de pétanque avec Gaston, l’expert qui vient de la Canebière. Est-ce que la météo sera bonne sur la route ? Il allume la radio, tourne le potentiomètre de la bande FM. Le présentateur des infos annonce d’un ton alarmiste : « Les chauffeurs routiers se prononcent pour une grève générale, illimité, avec blocage des grands axes Paris-Province« .  Non d’une pipe ! Ils ne vont pas lui voler « ses » vacances ! Depuis quand le mois de juillet est-il un mois de grève ? Pourquoi cela tombe-t-il juste le jour de son départ ! Il appelle Mireille, lui dit d’aller chercher les enfants. Qu’à cela ne tienne, le départ sera ce soir !

Si beaucoup de salariés sont encore contraints à des périodes de congés courtes et parfois au même moment, la flexibilité gagne du terrain. Le statut d’indépendant s’est développé ces dernières années, laissant à ces courageux le choix de s’organiser plus librement. Ils peuvent improviser des vacances en cas de baisse d’activité, fragmenter leurs congés, il peuvent aussi travailler à distance pendant un voyage, ce qui va leur permettre de le prolonger.

De plus, la mobilité continue à devenir plus simple, notamment grâce à Internet. Chacun se renseigne sur des sites web, trouve et réserve ses billets en ligne, voire se passe de plans et de guides papiers lors de ses voyages touristiques.

Certains voyageurs avant-gardistes, adaptes ou pas du slow travel, vont plus loin, et ne se fixent pas de destination à l’avance. Ils voyagent au gré des courants, et plus concrètement selon les opportunités qui se présentent. Mo, un ami autostoppeur et couchsurfeur que j’ai hébergé récemment, est devenu un expert à ce jeu. On parlait de voyages nordiques, connus pour être onéreux. Il m’annonça qu’il savait comment se rendre en Islande à partir de la Pologne pour 9 euros ! Alors certes, je suis actuellement en France, mais il se trouve que j’ai passé 1 mois en Pologne en septembre dernier. L’idée, c’est que pour un voyageur itinérant, ou du moins prêt à faire quelques étapes, des bons plans sont toujours à portée !

Prenons l’exemple de Montpellier où je me trouve présentement. Si la ville est bien connectée en été à des villes anglaises et nordiques, en revanche il est impossible en général de se rendre plus à l’est que Francfort en vol direct. Corollaire, les prix des vols avec correspondance, opérés par les compagnies classiques telles qu’Air France ou Lufthansa, ciblent les entreprises et sont inadaptés aux voyageurs particuliers (ex: 400 € fréquemment trouvé chez Air France pour un aller-retour intra-européen). Pour autant, le particulier futé saura élargir sa recherche, soit à des vols directs de Marseille, Carcassonne, Gérone, Barcelone, Paris, soit à des vols de Ryanair jusqu’à Charleroi permettant de repartir à peu près n’importe où en Europe.

BarceloneVous allez me rétorquer que Barcelone, c’est quand même un peu loin de Montpellier. Certes, le trajet jusqu’à Barcelone prend de 3h à 6h selon le moyen de transport (TGV, covoiturage, autocar) et de 19 à 60 euros. Mais Barcelone n’est-elle pas une ville magnifique et vivante, avec d’innombrables possibilités de se loger à bon compte, de déguster des tapas, de s’amuser dans le Barri Gòtic ? Une nuit à Barcelone, c’est toujours un souvenir mémorable. Pas du temps perdu donc, d’autant que je mets à profit le trajet pour travailler sur mon ordi, ou au minimum lire Science & Vie ou rattraper mes leçons de Russe.

C’est pourquoi, lorsque j’ai décidé de voyager, je me fabrique un itinéraire sur-mesure en fonction des opportunités de vols bon marché, de la possibilité de rencontrer des amis dans ma ville étape, ou juste de visiter un endroit inédit. Jusque-là, cela demandait beaucoup de travail d’utiliser des moteurs de recherche de billets, de noter les possibilités d’itinéraires. Heureusement, j’ai maintenant un allié précieux, c’est l’outil Calendoo: Cheap Flights Around qui trouve sur une carte interactive les vols directs au meilleur prix d’un ensemble de pays, grâce à l’API de Skyscanner.

Calendoo: Cheap Flights Around

Ainsi, sur cet example, pour la date choisie, il est très avantageux de passer par Bordeaux si vous souhaitez découvrir la Croatie ou le Monténégro, avec un billet dans les 20 euros ! Vous pouvez rechercher des trajets de votre pays vers un autre pays, et même de/vers plusieurs pays à la fois… voire vers n’importe où !

Sélecteur de pays

La Floride à partir de Paris pour 180 € !

On remarque que ce ne sont pas forcément les prix les plus bas dans l’absolu, mais les meilleurs prix rapportés à la distance.

Et lorsque j’ai trouvé des billets qui m’intéressent, avant d’acheter j’importe les horaires et détails dans la timeline de Calendoo, pour les comparer. Et enfin, je sélectionne mes choix puis je vais les acheter en ligne, comme je le décrivais dans ce précédent article.

Bref, même si la voiture de Monsieur Durand (ou plutôt de Roger) c’est un symbole de liberté, aujourd’hui on peut tirer partie des opportunités d’internet pour être plus flexible et plus mobile. Voyager non pas selon un programme défini à l’avance, mais saisir les opportunités, en fonction des événements, festivals, rencontres, et coups de coeur. Et ainsi, voyager toujours PLUS ! 🙂

Publicités
Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s